Trump dit à nouveau chercher de profondes coupes dans le financement des énergies renouvelables


par Ari Natter, Bloomberg

L’administration Trump demande à nouveau d’importantes compressions dans la division du département de l’énergie des États-Unis chargée de la recherche sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, selon un responsable du ministère au fait du plan.

Le responsable, qui a parlé sous le couvert de l'anonymat, a déclaré que l'Office de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables verrait son budget de 2,3 milliards de dollars réduit d'environ 70%, pour atteindre 700 millions de dollars, conformément à la demande du gouvernement pour l'exercice 2020, Donald Trump libéré lundi.

Il est peu probable que la demande soit acceptée par le Congrès, en particulier par les démocrates à la tête de la Chambre, mais ce chiffre représente une position de départ pour les négociations de la Maison-Blanche.

Le Département de l’énergie a refusé de commenter et le Bureau de la gestion et du budget de la Maison Blanche n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

«C’est un budget de fermeture», a déclaré Mike Carr, qui était le deuxième responsable de la division sous le président Barack Obama. "C’est apparemment ce qu’ils veulent signaler à leur base: ils veulent toujours fermer ces programmes."

Un peu plus tôt: Trump fait des économies d'énergie, les plans climat sont de nouveau optimistes

L'Office de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables, qui verse des centaines de millions de dollars par an en subventions et autres aides financières en faveur de l'énergie propre, a financé des recherches sur des technologies allant des véhicules électriques aux projets énergétiques pilotés par les vagues. Il a été crédité de financement de la recherche pour aider à rendre le coût de l’énergie éolienne concurrentiel par rapport au charbon et pour réduire les coûts de l’éclairage à LED.

L’administration Trump a déjà tenté de détruire le programme, mais le Congrès l’a rejeté. L’année dernière, la Maison Blanche a proposé de réduire de près de deux tiers le financement de l’agence, mais le Congrès lui a accordé 2,3 milliards de dollars, soit plus du triple de la demande de la Maison Blanche.